Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd'hui je vous prépose un court (oui, seulement 12 titres...) voyage dans la Belle Province, aussi appelé le Quebec! Et oui, c'est du Québec qu'est venu le phénomène musical de 2009, Coeur de Pirate. C'est ainsi que je vous propose de vous remémoré -où même découvrir!- cet album avant que le second album, prévu en septembre prochain, débarque dans vos playlists.

L'album débute par "Le Long du Large", musique que j'ai d'ailleurs écouté le long d'un large... Du même large je ne sais pas. Cela étant dit, je trouve que cette musique est une bouffée d'air frais, qui nous apporte cette sensation de liberté. "Comme des Enfants", premier extrait de l'album, c'est un peu les paroles que nous ressentons tous à un moment donné dans une relation, mais dont nous ne pouvons pas y mettre des mots, chose que Coeur de Pirate fait et c'est avec le recul <<Et on se prend la main, Comme Des Enfants / Le bonheur aux lèvres, un peu naïvement>>. Je ne sais pas pourquoi et je ne serais l'expliqué, mais "Berceuse" me donne cette sensation de nostalgie tout en mêlant la tristesse et son contraire grâce à certaines notes de guitare égayante ou certaines paroles touchantes <<Tort après tort je cale / Et mes larmes ne te ramèneront pas>>. Je retrouve justement la même efficacité concernant les notes de guitares de "Berceuse" que dans "Printemps". C'est une balade qui exprime cette douce amourette, pour changer des ruptures et autres coeurs blessées qui vont suivre...

Après une balade, Coeur de Pirate nous émeu avec "Francis" et ces paroles tout aussi touchante que le rythme est entraînant <<Et rappelle-toi que tu peux / Avoir le monde à tes pieds / Si tu te laisses pas abattre / Par ceux qui te laisse de côté>>. Grace à un simple piano, "Intermission" nous entraîne à la confession. En tout cas, je le ressens comme cela. Comme si ce titre était "préfabriqué" pour que toutes personnes qui écoutent cette mélodie y dépose ses propres mots, sa propre histoire, ses propres peines donc. "Ensemble", est toute l'histoire du personnage qu'est Coeur de Pirate ; une femme blessée qui veut aussi faire mal. Et bien qu'il y ait cette ambiance fanfaronesque, les paroles, assez explicites, nous prouve cette rancoeur. <<Tête contre tête tu m'as vaincue juste à temps / Et quand tu es revenu / Tu n'étais plus comme avant / Et tes mensonges ternissent l'homme que tu pourrais être / Et mes plaies s'ouvrent un peu plus à chaque fois que tu t'entêtes>>. "C'était salement Romantique" est aussi une balade, une belle balade, cette chanteuse a clairement ce "don" pour nous prendre le temps d'une chanson, sans nous lâcher du début à la fin. Je pense notamment à la seconde partie de la chanson, libérée des paroles, le titre s'emporte musicalement <<Partir trop loin de toi, j'ai voulu te manquer à tes yeux feindre d'exister>>.


"La vie est Ailleurs" est un titre doux, calme, semblable à un slow, mais les paroles en moins <<Tu t'entremêles et tu restes enfermée / Car tes songes te disent que tu es mieux ainsi / Et le monde t'inspire ce que tu redoutais / Car les peines des plaisirs tu aimes mieux éviter>>. Je ne connais pas la version québécoise de "Pour un Infidèle", mais au fond la version française avec Julien Doré me suffit. Je trouve qu'il apporte un coté sensuel avec cette ambiance so sixities! "Corbeau" c'est la simple alliance des deux points forts de Coeur de Pirate, à savoir les textes et la mélodie. Elle maîtrise très bien le piano et sait comment nous faire ressentir une chanson comme il le faut tout en mettant du fond dans ces textes. Pour clore cet album, Coeur de Pirate choisi "Fondu au Noir", très beau titre musicalement et textuellement, mais assez sombre, ce qui est bienvenu et même étonnant... <<Certes tu passes comme de l'air dans un monde sans musique / Dépourvu de tes nuances un peu trop spécifiques / Tu nages en douleur et il est presque temps / De fermer les yeux dans la mort qui t'attend / Et si ça fait mal c'est parce qu'il comprend pas / Qu'une mine loge dans ton coeur depuis longtemps / Et si ça fait mal c'est parce qu'il te voit pas / Alors que ton sourire enfin s'éteindra>>.


Au final voici un album qui s'écoute d'affilé et est en plus dans la langue de Molière, ce qui prouve justement que le français n'est pas mort musicalement quoi qu'en pensent certains... Et en plus d'être en français, Coeur de Pirate joue avec cette langue, avec les mots, les sonorités, les métaphores... En bonne française donc!
Je termine par le single et mon coup de coeur :
Le 1er single de l'album - "Comme des Enfants".
Mon coup de coeur - "Corbeau" :
Tag(s) : #Coeur de Pirate, #Albums Kritiks'